[Le généraliste] PDS : le nombre de volontaires stagne mais la situation dans certains départements est critique

La participation des généralistes à la permanence des soins ambulatoire s’est stabilisée en 2017 après plusieurs années d’érosion du volontariat, selon le dernier rapport de l’Ordre des médecins sur le sujet. Dans 61 départements, le pourcentage des praticiens volontaires était supérieur à 60 % l’an dernier. Ce pourcentage était atteint dans 60 départements en 2016 et dans 66 en 2015.

Pour autant, relève l’Ordre, ce taux de participation cache de fortes disparités à l’intérieur même des départements. Par exemple, la Haute-Vienne présente un taux de participation de 80 % dans les secteurs ruraux et 20 % dans les secteurs urbains.

De plus, ce chiffre du volontariat ne permet pas de rendre compte des difficultés à assurer la PDSA dans les départements de faible densité médicale. En Dordogne, dans le Gers ou dans le Lot, les taux de participation sont supérieurs ou égaux à 80 %, mais même avec la participation de presque tous les médecins du département, certains secteurs ne peuvent être couverts à certains horaires.

Retrouvez cet article dans son intégralité sur Le Généraliste.

Aperçu de l’article