Médecine de nuit et de week-end: « Le système est à bout de souffle »

Le problème des gardes est la partie émergée d’une crise profonde et durable de l’accès au soins de premier recours.
C’est un fait et c’est le point de départ d’un immense travail. l’administration discute de la couleur de la cheminée alors que le bateau coule. 

« Le Conseil de l’ordre des médecins de la Haute-Garonne est inquiet pour l’avenir de la permanence des soins. Depuis le 1er janvier 2018, les médecins de l’association Regul’31, qui régulent les appels des urgences pendant les soirées, nuits, week-ends et jours fériés (permanence de soins), sont en grève illimitée. Ils réclament l’alignement de leur rémunération sur celle de leurs homologues de la région Aquitaine ainsi qu’une réflexion de fond sur l’organisation du système.
Le Dr Jean Thévenot, président du conseil départemental de l’ordre des médecins de Haute-Garonne, leur apporte son soutien… »
Article réservé aux abonnés

 

LIRE LA SUITE DE L’ARTICLE
https://www.ladepeche.fr/article/2018/01/11/2719611-medecine-nuit-week-end-systeme-est-bout-souffle.html