“En réalité,on fait déjà de la régulation tous les jours quand les patients nous appellent au téléphone”

Pouvez vous vous présenter en quelques mots s’il vous plait?

Je m’appelle Benoit, je suis médecin généraliste installé en péri-urbain à proximité de Toulouse.
Depuis 2006 pendant mon internat j’effectuais déjà quelques remplacements, j’ai obtenu ma thèse en 2008  et j’ai commencé la régulation dès 2009, je n’étais pas encore installé en libéral ce que j’ai fait en 2012.

Le médecin que je remplaçais m’a invité à venir découvrir les gardes à la régulation, j’ai immédiatement senti que cela  me convenait.

Depuis combien de temps assurez vous ces permanences de régulation ?

Cela fait donc déjà plus de 8 ans que je fais des gardes de régulation, j’y trouve de nombreux avantages :

  • Pouvoir discuter avec les médecins AMU (Aide Médicale d’Urgence)
  • Le travail en équipe
  • Les horaires modulables

mais également l’acquisition de nouvelles compétences à travers unmode d’exercice différent et complémentaire.

Au début, avant mon installation, je ne faisais presque que des gardes de nuit, ma situation familiale et professionnelle ayant changé depuis c’est plus compliqué, je privilégie désormais les soirées.

Pouvez vous nous en dire davantage sur votre expérience de la permanence des soins?

Chaque jour on fait déjà de la régulation en cabinet quand on répond aux patients au téléphone.

Et la formation et l’accompagnement de chaque nouveau médecin régulateur est complet et en évolution constante avec les rencontres thématiques et les séminaires annuels.

Si je devais ajouter un argument je dirais que cela permet d’avoir un lien privilégié avec le Samu, c’est un vrai plus qui peut simplifier les relations ensuite lors de l’exercice en cabinet.