« … rester utile et mettre à profit mon expérience liée à ces années de double casquette médecin-pompier et médecin libéral … »

Pouvez vous vous présenter en quelques mots s’il vous plait?

Médecin généraliste installé en milieu rural pendant 40 ans j’ai également été durant une grande partie de ma carrière médecin sapeur-pompier, cette activité m’a amené à pratiquer la médecine d’urgence, aujourd’hui je régule.

Depuis combien de temps assurez vous ces permanences de régulation ?

J’ai rejoint la régulation 1 an après mon départ à la retraite, connaissant de nombreux médecins faisant de la régulation, rejoindre Regu’l31 m’a paru naturel et logique.

Parmi les raisons qui m’ont décidées à rejoindre la régulation je citerai en premier lieu la volonté de rester utile et de mettre à profit mon expérience liée à ces années de de double casquette médecin-pompier et médecin libéral,  Bien entendu la rémunération complémentaire est un plus.

En régulation je fais essentiellement des “Nuits profondes” ces “gardes de nuit” débutent à 23h ou minuit pour se terminer vers 7h ou 8h, la disponibilité liée à mon statut de retraité correspond bien aux besoins de l’activité de régulation et j’ai la chance de récupérer très vite. Je fais environ 2 à 3 nuits profondes par mois.


Pouvez vous nous en dire davantage sur votre expérience de la permanence des soins?

C’est bien plus facile que beaucoup ne l’imaginent,  la formation en binôme avec un médecin régulateur et un accompagnement des collègues permet de prendre ses marques rapidement et avec efficacité.

Familier de l’utilisation informatique depuis longtemps à titre professionnel et personnel le système utilisé en régulation ne m’a posé aucun problème.
Une chose à mettre en avant est la possibilité de solliciter sur place en cas besoin l’avis d’un autre médecin régulateur ou d’un médecin de l’AMU.