Une raison qui m’a incitée à devenir médecin régulateur c’est l’aspect “à la carte” car je souhaite concilier activité professionnelle, vie de famille et vie personnelle..”

Pouvez vous vous présenter en quelques mots s’il vous plait?

Je suis médecin généraliste, installée en association en libéral dans le sud-est toulousain en semi-rural depuis 2013

Depuis combien de temps assurez vous ces permanences de régulation ?

J’ai continué​ à faire des gardes aux urgences après mon installation, cela me permettait de diversifier mon activité, d’entretenir mes connaissances et m’assurait un complément de revenus.

Pourquoi la régulation? J’étais habituée aux gardes de secteur et un collègue m’a parlé du boulot de régulateur qu’il faisait, je me souviens bien de sa phrase “je suis celui qui t’appelle quand tu es de garde pour te demander d’y aller”

Je régule depuis quelques mois et je ne regrette vraiment pas, c’est très intéressant et j’éprouve une petite fierté à exercer en régulation, j’ai le sentiment d’être utile, la prochaine étape sera de faire aussi des gardes de nuit, j’attends d’avoir un plus d’expérience de régulation.

Pouvez vous nous en dire davantage sur votre expérience de la permanence des soins?

Une des raisons qui m’a incité à devenir médecin régulateur c’est l’aspect  “à la carte” car je souhaite concilier activité professionnelle, vie de famille et vie personnelle.

De plus, le fait que tout soit défini à l’avance me permet de moduler ma disponibilité et mes revenus.
Cela me permet aussi de casser l’isolement et la monotonie sans perte d’indépendance.

Au début j’étais un peu stressée, mais peu à peu je me rends compte que c’est en réalité très proche de mon activité de “tous les jours” et il y a bien moins d’adrénaline qu’aux urgences.

Quand il y a un problème ou un doute il y a plein de moyens de trouver des solutions ou des réponses, on est jamais seul et les médecins du SAMU ne sont pas loin.